Accueil / Actualités  / économie  / Une formation de développeur logiciel à Carpentras

Une formation de développeur logiciel à Carpentras

C’est la seconde formation labellisée « Grande école du Numérique » en Vaucluse et elle accueille 12 stagiaires dont la moitié habitent dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville. Pendant 8 mois, ils vont apprendre les arcanes du métiers : du codage à l’interaction avec des bases de données en passant par la création de page web et de site d’e-commerce. Cette a pu voir le jour grâce à la ténacité de Jean-Louis  Peignien, l’ancien directeur local de Pôle emploi,  qui y a vu « une vraie opportunité aussi bien pour les stagiaires que pour les employeurs, une belle opportunité permettant d’être en avance et d’accompagner les mutations de l’économie ». Sa remplaçante à Pôle emploi, Magalie Cassado, s’engage à suivre cette voie et à mettre en place un accompagnement spécialisé de ces stagiaires jusqu’à ce qu’ils aient trouvé un emploi. Pour Carpentras, c’est un nouvel ancrage dans la modernité, souligné par Patrick Jaillard, élu délégué au numérique : au sein de la French Tech Culture, Carpentras accueille une école privée de création de jeux vidéo, cette formation et le projet intercommunal de « la gare numérique ». La formation est assurée par l’AFPA et l’association Avenir Carpentras au sein de le French Tech.

Répondre aux besoins du territoire

Lancée en 2015 par le président de la République, la « grande Ecole du Numérique » est un label qui concerne 225 formations sur le territoire national. L’objectif est de s’adapter aux transformations de l’économie et de ce nouveau secteur du numérique : 50 000 postes seraient aujourd’hui non pourvus dans ce secteur et plus de 190 000 postes seraient à pourvoir d’ici à 2022. Le réseau de formations labellisées a le double objectif de répondre aux  besoins des employeurs en compétences numériques  et de favoriser l’insertion socio-professionnelle des publics éloignés de l’emploi et de la formation.

Evaluation de l'article
PAS DE COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE