Accueil / Actualités  / à la Une  / Parc du Ventoux: Les anti-parcs remettent les pendules à l’heure

Parc du Ventoux: Les anti-parcs remettent les pendules à l’heure

Parc du Ventoux, l’éternel feuilleton connait un nouveau rebondissement. Réponse du berger à la bergère.

De récents articles parus dans la presse, et notamment sur le site internet de Ventoux Magazine ont fait état d’une avancée positive du futur Parc naturel régional du Ventoux, en se référant aux derniers propos de la conseillère régionale Jacqueline Bouyac, présidente des PNR PACA, mais aussi, pour ce qui concerne Ventoux Mag, à un entretien avec le médiateur Michel Sappin, ces mêmes articles expliquant que la cause était désormais presque acquise même du côté des anti-parcs. Ces derniers n’ont pas tardé  à se manifester en organisant une conférence de presse afin de réaffirmer leur opposition au Parc. En tête, le maire de Malaucène, Dominique Bodon, et le maire de Beaumont-du-Ventoux, Bernard Charasse, ont insisté sur le manque d’impartialité que le médiateur nommé par la région PACA aurait selon eux montré lors de sa mission. Ils ont rappelé leurs arguments contre le Parc du Ventoux : un périmètre composé d’un nombre trop important de communes (40) et de communautés de communes dont certaines sont trop éloignées de la problématique du Ventoux, le risque de perdre la maîtrise des territoires, les possibles coûts liés à la création d’une structure de parc régional qui ne seraient pas compensés par les éventuelles subventions européennes, les problèmes d’accès au massif pour les chasseurs… Pas de doute, ils restent farouchement contre le Parc et n’en démordent pas. Les pro-parcs ont encore du chemin à faire pour les convaincre…Alain Constant web

Créée en 2013, l’association Ventoux Libre sans Parc soutient la position des édiles de Malaucène et Beaumont-du-Ventoux et compte bien se faire entendre fin septembre lors de la réunion publique où le rapport du médiateur sera présenté. Le futur président de cette association anti-parc, Alain Constant, élu d’opposition à Bédoin, affirme que même si Luc Reynard, le maire de Bédoin est pour le Parc, une grande majorité de sa commune ne l’est pas. Pour preuve: la large victoire à Bédoin de l’anti-parc Julien Aubert aux dernières législatives. Mais celui-ci a-t-il seulement été élu pour sa position contre le Parc ?

 

 

Alain Constant, futur président de Ventoux Libre sans Parc

 

Evaluation de l'article
PAS DE COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE