Accueil / Nos bonnes adresses  / à visiter  / Musée du cycle à Pernes-les-fontaines : L’histoire de quinze décennies de cycles !

Musée du cycle à Pernes-les-fontaines : L’histoire de quinze décennies de cycles !

Guy Claverie, passionné et collectionneur de cycles dont il connait toute l’histoire, en avait eu l’idée : il y a dix ans, avec ses amis Franck Bailly et Claude Barsotti, il créée l’association « Musée comtadin du cycle ». Le lieu : la maison de Cheylus à Pernes les Fontaines, ancien hôtel restauré par la municipalité. Le buste de Paul de Vivie, Pernois inventeur du dérailleur, accueille les visiteurs. Aujourd’hui, environ soixante-dix vélocipèdes sont exposés, couvrant plus de 150 ans de vie de la bicyclette. Bicyclette, vélocipède, draisienne, tandem, tricycle, petite-reine, quelle que soit l’appellation, chaque machine a ses particularités, son histoire.

De 1869 à 2008

Le plus ancien : un vélocipède construit par Pierre Michaux en 1869, le plus récent, un vélo de courses Paris-pékin de 2008. Grâce aux expositions de photos et aux fiches explicatives le visiteur découvre l’évolution des machines, et les particularités de chacune. On apprend par exemple que la bicyclette acatène du constructeur Hurtu (1900) ne fonctionne pas avec une chaîne, mais avec deux jeux d’engrenages, que la bicyclette Magnat-Debon (1902) fonctionne entre autres avec « une cuiller agissant sur une cordelette passant par la douille de direction pour actionner le frein », que la bicyclette Luxe homme de maque Newton (1910), est dotée de jantes en bois cerclées d’aluminium, ou encore que le vélo de course d’Alphonse Thomann possède un cadre sud-brasé alors que son constructeur est l’inventeur de la soudure autogène, etc etc.

 

Du nouveau incessamment

Par ailleurs un atelier pour vélociste est actuellement en construction, avec vieille chignole, portique, centreuse de roues, vélo-mesureur, marbre pour assemblage… « L’histoire du vélo, c’est en fait un peu l’histoire de l’humanité ! » résume M. Claverie.

Evaluation de l'article
PAS DE COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE