Accueil / Actualités  / environnement  / Parc du Ventoux : la réponse du berger à la bergère…

Parc du Ventoux : la réponse du berger à la bergère…

Lentement mais sûrement le projet du (futur) parc régional du Ventoux avance mais n’est – semble-t-il – toujours pas à l’abri de quelques escarmouches et autres chausse-trapes ce qui peut être en vérité le signe d’une bonne vitalité démocratique… Ainsi il y a quelques jours l’association « Mon Ventoux libre sans parc » présidée par M. Constant s’était réunie en mairie de Malaucène pour dire une fois encore tout le mal qu’elle pensait de cette création impulsée désormais par le Conseil régional et l’une de ses représentantes locales, Mme Bouyac, par ailleurs 1ére vice-présidente du SMAEMV. Une réunion regroupant une quinzaine de vauclusiennes et vauclusiens dont les maires de Malaucène et Beaumont-du-Ventoux, opposants historiques pour ne pas dire, avec un clin d’œil, de « gaulois réfractaire ». Une fois encore l’association parla de « mensonges, de marché de dupes, de passage en force » pour évoquer son hostilité au projet désormais bien engagé et pour réclamer un référendum populaire. Une demande qu’avait déjà formulée le député Julien Aubert en séance publique du Conseil régional et qui s’était fait vertement « rembarrer » par le président Renaud Muselier. Ce même patron de la Région qui, tout récemment dans un communiqué de Presse, n’a pas hésité à clairement indiquer que certains élus se laissaient encore manipuler dans cette affaire. Et Renaud Muselier d’ajouter qu’il était, lui, homme à tenir sa parole et ses engagements : « les 9 communes du cœur du massif du Ventoux resteront décisionnaires dans la finalité de ce projet ! ». Déclarations et promesses que d’ailleurs remet nullement en cause la majorité des élus du « cœur du parc » qui, au nombre de six, ont voulu réagir et signer un communiqué de Presse commun pour réaffirmer leur foi dans ce futur Parc du Ventoux qui devrait être inauguré dans moins d’un an et leur confiance en la parole politique des hautes autorités régionales…

Voici la teneur du communiqué rédigé par les élus favorables au PNR porté par la Région, le Département de Vaucluse et le Syndicat Mixte d’Aménagement et d’Équipement du mont Ventoux que préside Alain Gabert, le maire de Monieux.

Jean-Louis UHL 

 

Communiqué:

Les maires des communes d’Aurel, Bédoin, Flassan, Saint-Léger-du-Ventoux, Sault et Savoillans souhaitent rappeler leur position d’une voix commune sur le dossier de création du futur Parc Naturel Régional du Mont Ventoux.

 « Nous comprenons l’étonnement et la réaction du président de Région Renaud Muselier suite aux propos retracés dernièrement dans la presse, tendant à laisser croire que le Président de Région ne respectait pas ses engagements, alors même que les élus régionaux ont voté en Assemblée Plénière le 29 Juin 2018 le principe d’un Conseil de massif.

 Les avancées obtenues et les engagements du Président Renaud Muselier ont apporté sérénité et confiance aux élus concernés qui se trouvent désormais assurés que leur parole et leur poids seront pris en considération dans la gouvernance du Parc.

 Nous tenons à confirmer notre soutien au projet de Parc Naturel Régional du Mont Ventoux et saluons l’initiative de mettre en place un Conseil de massif composé des 9 communes du « cœur » de parc.

 Le Président de la Région SUD Provence-Alpes-Côte d’Azur peut compter sur notre soutien entier tout au long de notre mandat, afin que le projet de Parc Naturel Régional du Mont Ventoux voit enfin le jour et valorise notre territoire à sa juste valeur. »

 Signé par:

Francis JOUVE, Maire d’Aurel

Luc REYNARD, Maire de Bédoin

Michel JOUVE, Maire de Flassan

Eric MASSOT, Maire de Saint-Léger-du-Ventoux

Claude LABBRO, Maire de Sault

Thierry THIBAUD, Maire de Savoillans

Evaluation de l'article
PAS DE COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE