Accueil / Actualités  / à la Une  / Les anti-parc du Ventoux changent de nom mais pas d’avis

Les anti-parc du Ventoux changent de nom mais pas d’avis

Pour sa première réunion avec la presse, Alain Constant, le tout nouveau président de l’association anti Parc du Ventoux, qui a succédé à l’ancien maire de Carpentras Jean-Claude Andrieu, a réaffirmé fermement la position de son association qui se nomme désormais « Mon Ventoux libre ». Une nouvelle dénomination pour une structure qui campe sur ses anciennes opinions. Appuyé par ses vice-présidents Dominique Bodon, maire de Malaucène, et Bernard Charasse, maire de Beaumont-du-Ventoux, Alain Constant a réaffirmé haut et fort une ferme opposition au Parc du Ventoux: « Il faut faire quelque chose dans le Ventoux mais pas un Parc ». Le nouveau nom de l’association met aussi en exergue la valeur d’appartenance qui leur est si chère: « Il est important de garder la propriété du Ventoux ». L’association qui se targue de posséder un millier d’adhérents n’admet en effet pas que des communes éloignées du cœur de massif aient leur mot à dire sur ce qui doit être fait dans « leur » Ventoux. Le périmètre du projet de Parc qui comprend 39 communes mettraient à contribution des villages comme Velleron ou des villes comme Pernes-les-Fontaines ou même Carpentras qui selon eux n’ont « rien à voir avec le Ventoux ». Cet avis n’est cependant pas partagé par le président de la région PACA. Lors d’une récente réunion à Marseille où Renaud Muselier a souhaité mettre les points sur les « i » au sujet du projet de Parc du Ventoux, il a rappelé qu’il n’était pas question de toucher au périmètre du futur Parc.

« Du balai le Syndicat mixte »

La première revendication de « Mon Ventoux sans Parc » est que le SMAEMV (Syndicat mixte d’aménagement et d’équipement du mont Ventoux) ne soit plus en charge de la préfiguration du Parc du Ventoux. Dominique Bodon ose même un : « Du balai le Syndicat mixte ! « . Cette structure selon l’association ne sert plus à rien aujourd’hui et il faut la supprimer en réattribuant ses prérogatives, comme par exemple la gestion des stations de ski, aux communautés de communes.  « Le syndicat mixte ne s’est même jamais intéressé au loup! » affirme le maire de Malaucène qui à une époque avait souhaité en vain sortir sa commune du SMAEMV. En lieu et place d’un hypothétique Parc, l’association souhaiterait qu’une structure de type EPCI soit créée pour travailler sur un projet commun des communes du cœur de massif. En attendant, « Mon Ventoux libre » va bientôt s’adresser à la population du Ventoux en produisant un document sur sa position concernant le projet de Parc. Il devrait être distribué dans le courant du premier trimestre 2018.

 ** Ne manquez pas notre grand article sur le projet de Parc du Ventoux dans le prochain Ventoux Magazine à paraître vers le 9 décembre 2017. **

 

 

Les membres du bureau de « Mon Ventoux libre » :

Président: Alain Constant (élu à Bédoin)

Vice-présidents: Dominique Bodon (maire de Malaucène) et Bernard Charasse (maire de Beaumont-du-Ventoux)

Secrétaire: Annie Rosseti

Secrétaires adjointes: Geneviève Rouvier (élue à St Hyppolite-le-Graveyron) et Dominique Vissecq

Trésorière: Isabelle Trousse

 

En photo au premier rang, le président Alain Constant entouré de Dominique Bodon et Bernard Charasse

Evaluation de l'article
PAS DE COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE