Accueil / Actualités  / environnement  / Le Vaucluse placé en vigilance sécheresse: le Préfet fait un appel aux habitants pour un bon usage de l’eau

Le Vaucluse placé en vigilance sécheresse: le Préfet fait un appel aux habitants pour un bon usage de l’eau

23/06/2016 – Après consultation du comité départemental « Sécheresse », le Préfet de Vaucluse vient de placer en situation de vigilance l’ensemble du Vaucluse. La préfecture indique que la pluviométrie, enregistrée entre novembre et avril sur le département, montre un déficit cumulé de l’ordre de 50 % faisant de cette période une des plus sèches enregistrée sur les cinquante dernières années. Sur les régions de l’Est du département, plateau de Sault, Calavon, Sud-Luberon, ce déficit apparaît même comme le plus grave depuis 1961. Il n’a pas permis une recharge efficace des nappes phréatiques, qui montraient déjà au printemps 2016 des niveaux très bas, généralement observés en fin de période estivale. La baisse rapide et continue des débits de nos cours d’eau, observée depuis le mois d’avril se poursuit. Cette situation est tout particulièrement inquiétante sur les rivières du Calavon, de la Nesque et du Sud-Luberon. Les dernières pluies, ainsi que l’absence de période de forte chaleur ou de mistral prolongé, ont cependant permis de maintenir une bonne humidité superficielle des sols, limitant provisoirement l’impact de la sécheresse sur la végétation et le recours à l’irrigation. L’effet de cette sécheresse reste ainsi pour l’heure modéré pour l’irrigation provenant des canaux alimentés par la Durance et à usage agricole. Une tension peut cependant apparaître rapidement sur l’approvisionnement en eau potable pour les communes desservies à partir de ressources de faible capacité et ne bénéficiant pas
d’interconnexion avec d’autres réseaux d’approvisionnement. En l’absence de pluies significatives dans les prochaines semaines, et dans le contexte d’une augmentation prévisible des besoins pour l’irrigation et l’eau potable, le risque d’une aggravation rapide de la situation sécheresse ne peut être exclu.
En conséquence, le Préfet de Vaucluse a souhaité faire un appel au comportement citoyen des Vauclusiens afin d’anticiper les risques de pénurie et l’impact des prélèvements sur les milieux aquatiques, en adoptant dès à présent des attitudes économes de l’usage de l’eau :
¦ restreindre les usages secondaires (nettoyage des voitures, lavages extérieurs…),
¦ réduire le lavage des voies et trottoirs au strict nécessaire de salubrité,
¦ réduire les consommations d’eau domestique,
¦ organiser la gestion du remplissage des piscines, pour éviter de déstabiliser le fonctionnement des réseaux,
¦ procéder à des arrosages modérés des espaces verts et mettre en place des systèmes de récupération de l’eau de pluie pour l’arrosage,
¦ adapter les plantations aux conditions climatiques de la région,
¦ anticiper sur les éventuelles restrictions futures.
Les maires pourront par ailleurs prendre, par arrêté municipal, des mesures de restriction plus contraignantes et adaptées à la situation locale, en fonction de la gestion de leur réseau d’eau potable.
Le comité sécheresse se réunira à nouveau en juillet pour évaluer la situation. En cas d’aggravation, et conformément au plan-cadre sécheresse départemental, des mesures de restriction et de limitation des usages de l’eau pourraient être prises d’ici là.
L’arrêté préfectoral est consultable sur le site : www .vaucluse.gouv.fr  (Protection de l’Environnement – l’Eau et la Pêche – Police de l’Eau)

Evaluation de l'article
PAS DE COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE